Equipé de la tente de toit la Hussarde Duö de NaïtUp, nous avons pu nous offrir nos premières nuits en camping de la saison. L’occasion de tester ce produit après avoir visité l’usine à Alès.

La tente de toit la hussarde Duö sur route

La tente de toit Duö a été posée sur le toit de notre véhicule (un Citroën Berlingo) par les équipes de NaïtUp à l’usine d’Alès. Le Berlingo offre seulement trois possibilités pour positionner les barres de toits. Deux d’entre-elles à l’avant du véhicule, séparées par seulement 70 / 80 cm. Fort heureusement, la tente exige des barres de toits séparées par 70 cm au minimum (et 120 cm au maximum). Elle est fixée aux barres de toit avec un système de pince qui se serrent avec un outil fourni par NaïtUp (voir photo). Le premier constat, une fois en place, est que la tente n’est pas si volumineuse que ça. Même si elle fait 28 cm de haut dans sa partie la plus épaisse, elle est plutôt bien profilée et n’est pas plus encombrante qu’un simple coffre de toit.

A peine posée, la tente est soumise à ses premiers tests, sur route. Parmi les craintes avec ce genre de matériel, la principale est l’augmentation de la consommation. Outre son poids de 55 kg, elle offre en effet une prise au vent supplémentaire. Sur route départementale, on est satisfait de voir que la consommation moyenne ne varie pratiquement pas. Sur autoroute, même si un fort vent et des averses de pluie sur le trajet de retour faussent un peu la comparaison entre l’aller à vide et le retour avec la tente, on note une augmentation de la consommation d’environ 10%. Une hausse que l’on peut faire disparaître, ou presque, en roulant aux alentours de 120 km/h et non de 130 km/h. Il faut toutefois noter que le test a été réalisé sur un Berlingo qui n’est pas la voiture la mieux profilée à la base. La seconde inquiétude était le bruit. En effet, suivant les barres de toit et ce que l’on charge sur le toit du véhicule, il arrive que les vibrations ou le sifflement de l’air produisent des bruits très dérangeants. Rien de tel ici. Bien fixée, la tente ne vibre pas et il n’y a pas de sifflement d’air. Bref, on oublie rapidement que l’on a une tente sur le toit. Soyez toutefois vigilant, car, entre les barres de toit et la tente, votre véhicule vient de prendre pratiquement 40 cm en hauteur. Il serait dommage d’aller écraser votre tente contre un portique.

La tente NaïtUp Duö au camping

Comme nous l’avions vu à l’usine avec la Quattrö, la tente Duö se déplie très facilement grâce à un système de vérin. Il faut moins de 30 secondes pour l’ouvrir. Seul. Et il ne faut pas beaucoup plus de temps pour la replier. C’est un vrai atout, en particulier lorsque vous séjournez sur un camping et que vous utilisez votre voiture pour aller visiter les alentours ou pour aller faire vos courses. L’opération est suffisamment facile et rapide pour ne pas être prise comme une corvée à chaque fois que l’on bouge la voiture. Une housse est proposée en option par NaïtUp. Elle permet de couvrir le matelas et la couette si votre tente est humide au moment du pliage. Ainsi, vous pourrez partir en balade après une nuit pluvieuse. Je n’ai pas encore eu le temps de tester la tente dans ces conditions, prévoyez donc un petit addendum d’ici quelques jours.

Un des avantages de la tente, ce sont ses multiples ouvertures, dotées de moustiquaires. Idéal pour respirer lorsqu’il fait chaud. Nous avons en outre opté pour la version en coton, fabriqué par Cabanon. C’est une une option payante, pas donnée (+350 €), mais qui donne une vraie touche de confort supplémentaire à la tente qui respire bien mieux de cette façon.

A l’intérieure, vous disposez d’un espace de 2,1 m x 1,2 m. Tout seul la tente est suffisamment spacieuse. Elle peut également être utilisée à deux dans la limite de 200 kg. Il faut quand même être un couple amoureux car, à deux, on est quand même très proche l’un de l’autre sur ce matelas de 120 cm. Mais cela fonctionne très bien avec deux personne. Si toutefois vous êtes deux et que chacun aime avoir de l’espace pour dormir, il faudra plutôt opter pour un des modèles Quattrö ou Family. Une option matelas est proposée par NaïtUp. Nous ne l’avons pas prise, optant pour notre matelas Duvalay qui s’est parfaitement adapté à la tente comme vous pouvez le voir sur la vidéo. Un petit cadenas vous est fourni avec l’échelle à la livraison de la tente. Ainsi, vous pouvez attacher l’échelle à la tente pour éviter qu’un petit farceur vous la vole pendant la nuit.

première nuit de camping dans la tente de toit

La première nuit dans la tente a été vraiment concluante. Associée au matelas Duvalay, la tente est très confortable et on apprécie tout particulièrement les grandes ouvertures qui permettent de profiter des points de vue qu’offrent la position en hauteur. Une fois montée, elle attire même les curieux et devient un sujet de discussion avec les voisins.

Précédent

Camping à proximité du Puy du Fou

Suivant

Camping en Toscane, une certaine idée de la Dolce Vita

Avatar

A propos de l'auteur

We Love Camping

C'est parce que nous aimons le camping traditionnel que nous avons pensé à ce site. Parce que nous regrettons parfois que le mobile-home occupe désormais tant de place sur les campings, nous avons voulu mettre en avant les terrains où les tentes, les caravanes et les camping-cars restent majoritaire. Et offrir à tout ceux qui partagent notre amour de la vie en plein air, un site avec des idées de voyages, des conseils techniques et surtout un choix de campings où il fait bon venir poser sa caravane ou planter sa tente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mais aussi...