Camping à Collioure, le joyau de la Côte Vermeille


Pour accéder à COLLIOURE depuis votre camping dans les Pyrénées-Orientales, empruntez la route littorale qui longe la Côte Vermeille. Cette route, étroite et sinueuse, vous offre de superbes points de vue sur la mer Méditerranée et les vignobles de Collioure ou Banyuls. Une fois arrivé à Collioure, des parkings vous sont proposés à l’entrée de la ville. Ces parkings sont desservis par des navettes gratuites qui les relient au centre-ville. Si, en période creuse, vous trouverez généralement à vous garer en centre-ville, pendant l’été, les week-ends de printemps ou les jours de marché (mercredi ou dimanche matin et mercredi soir en juillet et août), n’hésitez pas à utiliser ces parkings. Cela vous évitera de tourner pendant de longues minutes dans le centre-ville de Collioure dont l’accès est souvent embouteillé. En particulier si vous êtes en camping-car. La navette de Collioure circule de mai à septembre, de 10h à 20h (10h – 23h30 en juillet et août). En juillet et août, si vous le pouvez, préférez même le train, cela vous permet d’éviter la circulation et d’arriver directement dans le centre-ville.

Village de pêcheurs et port fortifié

La visite de Collioure débute généralement par son port et son emblématique église Notre-Dame-des-Anges, nichée dans le port,  entre deux des plages du centre-ville de Collioure. C’est l’inévitable photo souvenir de Collioure. Certes, c’est LA photo que tout le monde a déjà faite, mais il faut reconnaître que la vue est jolie avec l’église fortifiée et les traditionnelles barques catalanes aux couleurs vives. Ces barques sont les témoins d’une époque où la pêche à l’anchois battait son plein. L’anchois de Collioure demeure d’ailleurs très réputée et reste une composante importante de la cuisine catalane. Ne manquez pas de la déguster lors de votre passage à Collioure.  Si vous souhaitez rapporter des anchois salées de votre séjour à Collioure, vous pouvez aller en acheter à la maison Desclaux, une véritable institution de Collioure.

Construite à la fin du 17e siècle, l’église Notre-Dame-des-Anges doit son surnom aux statues d’anges qui entourent la statue de la vierge. Son véritable nom était Notre-Dame-de-l’Assomption.  Son clocher à la forme si reconnaissable fut autrefois le phare de Collioure. Prenez quelques minutes pour aller admirer son intérieur et notamment ses neuf très beaux retables sculptés sur bois.

Le château de Collioure se dresse sur un éperon rocheux qui sépare le port en deux anses. Autrefois résidence d’été des rois de Majorque au 13e et 14e siècles, ce château se transforme en citadelle sous Charles Qunit et Philippe II avant que l’architecte Vauban ne rase la ville haute de Collioure qui entourait le château et ne construise l’enceinte extérieure. Vauban ajouta à son système défensif le fort de Saint Elme, sur les hauteurs de Collioure. Classé monument historique avant d’être transformé en prison, le château de Collioure se visite désormais et abrite régulièrement des expositions temporaires. Vous pourrez ainsi découvrir ses souterrains, son chemin de ronde ou encore sa chapelle lors de visites guidées.

Après avoir visité l’église Notre-Dame et le château, partez donc à la découverte du vieux quartier du Mouré, autrefois le quartier de pêcheurs, qui s’étend sur une des collines de Collioure. Avec ses rues escarpées bordées de balcons fleuris, ce quartier historique est un ravissement. Il est agréable d’y flâner dans les ruelles pavées parmi les façades aux couleurs vives. En saison estivales, c’est également une bulle de tranquillité comparé au tumulte du bord de mer.

La ville du fauvisme

Avec ses couleurs vives et les lumières qui baignent la Côte Vermeille, Collioure avait tout pour séduire les peintres. Sous le charme, le premier peintre renommé à s’y instaler est Henri Matisse en 1905. Il est alors rejoint par son ami André Derain. Le mélange de couleurs et de lumières de Collioure les inspire. Ils inventent donc, ici, un nouveau courant, le Fauvisme marqué par l’usages de teintes éclatantes. Ils sont ensuite rejoints par Braque ou Friesz. Tout au long du chemin du Fauvisme qui parcourt Collioure, ce sont 17 reproductions de Matisse et Derain qui vous attendent dans la vieille-ville. D’autres visites thématiques sont également organisées par la Maison du Fauvisme. Pour compléter cette promenade colorée, le musée d’art moderne de Collioure vous permettra d’admirer les œuvres de grands peintres modernes et contemporains tels que Henri Matisse, Claude Vialla, Henri Martin, Jean Louis Vila ou encore Jean Capdeville. Parmi les balades proposées par la Maison du Fauvisme, une balade interactive ludique a été spécialement conçu pour les enfants. Une façon originale de découvrir Collioure en famille.

Les plages de Collioure

Vous pouvez vous baigner en centre-ville à Collioure. La ville propose en effet plusieurs lieux de baignade à deux pas de l’église NOtrde-Dameèdes-Anges ou du château royal de Collioure : la crique Saint-Vincent, une plage de sable et galets avec un beau point de vue sur le château, la crique Boramar, entre le château et l’église Notre-Dame, la plage du Port d’Avall, une plage de sable au sud du château, la crique de la Balette ou encore la crique les Batteries.

Pour en apprendre plus sur Collioure, n’hésitez pas à visiter le site de la ville : https://www.collioure.com/

 

Nos campings à proximité de Collioure

 

 

 

Précédent La caméra 360° pour manœuvrer votre camping-car en toute facilité
Suivant Camping au Puy-en-Velay, sur la route de Saint-Jacques-de-Compostelle

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *